Pouvons-nous transmettre les enseignements des Chevaux?

Voici la dernière question que j’ai posée à la Conscience Equine lors de la communication consciente avec les Chevaux du 29 Décembre 2017

Alexandra : Je voudrais vous demander si vous seriez d’accord que Jessica et moi retransmettions tout ce qui a été dit ici à un public plus large ?

La Conscience Equine (à travers Jessica) : Il n’y a rien qui n’appartienne à personne, tout ce qui est dit ici fait partie de la Sagesse et, la Sagesse n’a toujours demandé qu’à se répandre. La sagesse n’appartient qu’à elle même et elle est la résultante de l’expérimentation de la lumière, sous des formes diverses et variées. Les savoirs sont faits pour être partagés et ce partage ne demande qu’à se démultiplier. Néanmoins comme tout savoir, qui est d’une certaine manière intellectualisé, car verbalisé, il ne contient pas la totalité de la vérité. Il n’est qu’une retranscription la plus fidèle possible, mais qui reste limitée dans l’espace et le temps par le fait d’avoir été verbalisé.

Et puis sachez que le monde des Esprits Equins, demande du temps de la patience et de la confiance, pour pouvoir converser avec eux de manière libre et limpide.

Car ils ne souhaitent pas que les savoirs soient transgressés par des confrontations intellectuelles multiples et variées. Ils souhaitent que ces savoirs permettent au coeur de l’humanité de revenir au pacte primordial entre l’Humain et le Cheval, qui est de porter celui-ci jusqu’au Monde Céleste.

Le Cheval ne se sent pas scindé des autres Peuples Animals. Dans sa vibration matérielle il en craint certains, mais dans sa vibration spirituelle, il se reconnaît en chacun. Le Cheval accompagne l’Être Humain à retrouver son fondement, à retrouver qui il est. Et certains Humains permettent au Cheval de se rappeler lui aussi d’où il vient .

Soyez attentifs à ne pas imprégner vos animaux dits domestiqués, de votre monde car cela peut entraîner des lésions neuronales parfois irréversibles. Certains Chevaux jusqu’à leur mort n’arriveront plus à se comporter comme des Chevaux.

La mort n’est pas la pire destination pour un Cheval, la vie enfermée dans des contraintes multiples et variées est comme un viol perpétuel.

Ne tentez pas tant de sauver les Chevaux des abattoirs, faites en sorte que ceux qui sont en vie puissent vivre dignement. Car nombreux Chevaux sont sauvés et vivent malgré tout une vie qui entraîne une souffrance infinie.

Merci, merci, merci.

Merci, merci, merci, merci, merci. Vous êtes les bienvenues quand vous le souhaitez, mais apprenez aussi à demander à qui vous souhaitez vous adresser, il y a des énergies particulières dans chaque mondes, des représentants et en les appelant vous pourrez avoir des réponses plus précises sur certains sujets.

Merci, merci, merci

La conscience des Chevaux

Message reçu par Jessica Cuvelier le 29/12/17 infiniment-soi.be

Si vous vous sentez concernés par les enseignements des Chevaux et que vous souhaitez contribuer à leur diffusion. Merci de partager cet article autant que possible. Si vous souhaitez en utiliser le contenu, merci d’en citer la source.

Je contribue au soutient financier du projet de La Sagesse Equine afin que celui-ci puisse prendre de l’ampleur.

Merci de rendre hommage aux Chevaux qui aident l’humanité depuis la nuit des temps dans son évolution.

Alexandra Meulemans

Communication Consciente avec les Chevaux III

Je vous partage la suite de la communication consciente avec le Peuple des Chevaux que nous avons faite avec Jessica Cuvelier le 29 Décembre 2017. Donc pour rappel, c’est à travers son canal que les réponses de la conscience équine nous parviennent, et c’est moi (Alexandra) qui pose les questions:

« La conscience des Chevaux (à travers Jessica) : Souhaites tu nous demander autre chose ?

Alexandra: Est ce nécessaire pour les Chevaux, la guérison, de faire des cercles de pardon, est-ce que ça pourrait aider, autant les Chevaux que les Êtres humains à retrouver cette communion ?

La conscience des Chevaux: Tout ce qui permet à l’Être humain, d’ouvrir son coeur et de reconnaître le Cheval et les autres mammifères comme faisant partie de sa famille, permet d’ouvrir les portes de la paix et de la guérison. Ces énergies permettent surtout aux autres Êtres humains de s’éveiller ; et ces énergies peuvent vraiment être un bain d’Amour pour les Chevaux endoloris, pour les Chevaux enfermés dans leur corps, pour les Chevaux qui ont oublié qui il sont. Ces cercles, ces intentions ont un sens, un sens profond et un sens nécessaire à l’évolution, comprendre aussi qu’il n’y a pas besoin de posséder pour aimer, qu’il n’y a pas toujours besoin de faire quelque chose dans la matière pour guérir, et que parfois seule la présence et l’ouverture peut satisfaire un coeur meurtrit. Alors oui, ces rassemblements ont du sens.

Mais la mission première du Cheval est de ré-ouvrir l’humain au fait d’être porté, oui être porté, sans contrainte, être porté pour pouvoir être mené à la naissance et ensuite pouvoir grandir de manière autonome.

Il y a tellement de choses à dire, ce monde est vaste et des entités spirituelles prennent parfois un corps équin, pour expérimenter la douleur infligée à l’anima. Et pour, de part la présence dans ce corps, ouvrir ses semblables humains à la conscience suprême de l’Amour.

Le Cheval est un être multiple, le Cheval prend différentes formes, c’est un travailleur de Lumière qui fait le pont entre les mondes. La mère, la femme, fait cela aussi puisqu’elle porte l’embryon en son sein et le transporte des mondes spirituels aux mondes la matière. Le Cheval comme il porte, peut faire de même, il permet à l’Être humain d’aller dans les mondes spirituels à partir de la matière et cela sans mourir.

Nul ne doit être dompté, la seule chose qui mériterait d’être adoucie c’est le coeur de l’humanité. Qu’elle retrouve sa liberté et qu’elle cesse d’enfermer ce qu’elle pense aimer.

La conscience des Chevaux: Souhaites-tu demander autre chose ?

Alexandra: J’aimerai savoir les messages que les Chevaux ont emportés depuis des siècles, dans tout ce qui est la mythologie.

La conscience des Chevaux: Que souhaites tu savoir à ce sujet ?

Alexandra: Eh bien, quel a été leurs rôles, est ce que c’est toujours le même? Est ce que toutes ces légendes et ces mythologies ont réellement existé ? Est ce que…

La conscience des Chevaux: Il y a des choses qui ont eu lieu dans les mondes terrestres, mais il y aussi des choses qui ont eu lieu dans les mondes célestes. Il y a eu des temps sur Terre ou la barrière entre les mondes était beaucoup plus mince et il était facile pour un Être humain de basculer d’un monde à l’autre. Des Êtres humains ont donc vécus des choses, des expériences avec des Êtres célestes dans des mondes parallèles au monde incarné, tout en étant toujours incarné. Donc ces contes et légendes viennent souvent d’une véritable expérimentation qui n’a pas eu lieu dans la dimension terrestre telle que vous la connaissez mais dans des dimensions très proches et parallèles, et il était facile de passer d’un monde à l’autre:

C’est comme la Licorne, elle marchait sur Terre, mais en fait c’est vrai sans être vrai car c’est plus tôt l’Être humain qui passait un voile, et qui la voyait. Aujourd’hui cela est fermé, c’est comme les Êtres de la nature, ils sont toujours là, mais le voile est opaque et petit à petit commence à se ré-ouvrir pour certains.

Comprendre que la frontière entre les mondes quand elle est opacifiée entraîne le fait qu’on pense que ce qui a été raconté ne sont que des légendes. Mais au moment où elles ont été vécues, elle faisait partie d’une réelle expérience car il était facile de voyager. Imaginons simplement, quand il n’y avait pas tous ces transports, il était difficile d’imaginer qu’un Être humain puisse se situer à un endroit et quelques heures plus tard mille km plus loin, ce n’était pas possible car la frontière entre les mondes paraissait infranchissable. Il ne va de même pour les mondes étherés et spirituels. Il y a eu des moments où il était facile de voyager, car vous aviez les outils pour. Et puis là vous vivez une période ou tout à été refermé .

Pour répondre plus précisément à la question, l’esprit Cheval a toujours eu un rôle issu d’un fondement commun, mais a muté au fur et à mesure du temps pour prendre d’autres formes. Et puis surtout l’Être humain a, à un moment donné rompu le pacte. Le pacte n’est pas de ne pas manger de la viande car au départ nous avons été chassés, mangés, cela ne posait en soi pas de problème car cela faisait partie du cycle de la vie. Comme nous mangeons les feuillages, l’Être humain pouvait se nourrir de notre chaire. Mais à partir du moment, où une cohésion a eu lieu entre nos deux mondes; on ne mange pas ses semblables et surtout on ne maltraite pas sa famille. Nous étions prêts à aider, mais nous avons été sacrifiés, et par des humains exprimant pourtant de l’Amour. C’est à ce moment là que l’Être humain s’est coupé, quant il a pensé qu’il régnait sur le monde Animal. Le lion mange de la viande, mais il ne pense pas régner sur la savane, c’est l’humain qui projette cela.

Le monde équin souhaite faire honneur à sa promesse de porter l’être humain pour qu’il se rappelle d’où il vient.« 

Message reçu par Jessica Cuvelier le 27/12/17 infiniment-soi.be

Si vous vous sentez concernés par les enseignements des Chevaux et que vous souhaitez contribuer à leur diffusion. Merci de partager cet article autant que possible. Si vous souhaitez en utiliser le contenu, merci d’en citer la source.

Je contribue au soutient financier du projet de La Sagesse Equine afin que celui-ci puisse prendre de l’ampleur.

Merci de rendre hommage aux Chevaux qui aident l’humanité depuis la nuit des temps dans son évolution.

Alexandra Meulemans

Communication Consciente avec les Chevaux II

Je vous partage la suite de la communication consciente avec le Peuple des Chevaux que nous avons faite avec Jessica Cuvelier le 29 Décembre 2017. Donc pour rappel, c’est à travers son canal que les réponses de la conscience équine nous parviennent, et c’est moi (Alexandra) qui pose les questions:

« La conscience des Chevaux à travers Jessica : Avez vous des questions concrètes à nous poser auxquelles nous pourrons pour ceux qui sont disposer à le faire, répondre?

Alexandra : Que pouvons-nous, nous autres êtres humains mettre concrètement en place dans la matière ?

La conscience des Chevaux : Laisser les gens rencontrer les Chevaux en dehors de toute pratique équestre est une porte qui mène à une réunification. La pratique équestre a une beauté, mais aujourd’hui elle n’est plus la seule et unique porte d’accès, que du contraire. Pour que la paix puisse exister, il est essentiel que tout être humain qui sent en son coeur l’appel de rencontrer le monde équin, puisse le faire, d’une manière simple et ouverte.

Il est essentiel aussi de libérer les Chevaux de leurs prisons. Et, leurs prisons ne sont pas toujours ce que vous croyez, il ne s’agit pas seulement d’ouvrir la porte d’un boxe. La prison est mentale, la prison est dans l’apprentissage. Même dans toute les formes d’apprentissage issues du milieux scientifique, le cheval souffre; car il est utilisé comme un objet qui ne sait pas et qui doit apprendre. Mais il n’y a rien à apprendre! Le Cheval n’a rien à apprendre, le Cheval ne fait que donner et transmettre son savoir. Quand vous pensez apprendre quelque chose à l’un de nos semblables, vous vous trompez. Vous pouvez jouer, vous pouvez vous amuser, mais il n’y a pas de réel apprentissage. L’apprentissage c’est la présence de l ‘ animal que nous sommes dans la vie humaine, c’est toujours le Cheval qui apprend à l’humain.

Il y a des humains qui accompagnent et guérissent des Chevaux qui dans leur corps de matière ont été coupé de leur instinct et de qui ils sont. C’est seulement dans ce sens là qu’on pourrait parler d’apprentissage, mais ce ne sont pas des apprentissages; Ce sont plutôt des espaces de guérison. Et ces espaces de guérison peuvent avoir lieu dans ce sens là. Car ces Chevaux sont blessés, Ces chevaux ont oublié, ces Chevaux ne savent plus d’où ils viennent ni qui ils sont, ils ont été lobotomisé, il n’y pas d’autre terme!

Ouvrir les portes à ce que chaque être humain qui le souhaite, puisse être enseigné par le savoir du Cheval. Et surtout intensifiez votre communication au règne animal et donc au règne équin. Parler réellement comme à l’un de vos semblables , non pas en considérant le Cheval comme un humain, mais simplement en considérant le Cheval comme un être vivant.

Et respirez, le souffle et la respiration son la clef et la décontraction musculaire ; devenez les gardiens que vous êtes censés être, ne soyez pas des geôliers.

La conscience des Chevaux : Souhaites-tu des précisions ?

Alexandra : Oui

La conscience des Chevaux : Que souhaites tu comme précisions ?

Alexandra : Comment interagir avec les Chevaux en évitant un accident, mais en restant tout autant à leur écoute, et sans vouloir les dresser mais pourtant en jouant sur un terrain commun?

La conscience des Chevaux : Il n’y a qu’une réponse à cette question, il faut être et non faire.

Il n’y a qu’à travers la présence dans le corps que l’être humain peut entrer en connexion profonde avec le monde animal quel qu’il soit. Celui qui est présent à son corps n’aura pas d’accident, car il saura avant que cela ait lieu, que cela risque d’avoir lieu et s’écartera.

Il n’y a que la présence à son corps. Intensifier la présence à son corps.

Etre dans l’être et oublier le faire, laisser le Cheval proposer, qu’il puisse retrouver sa nature profonde de porteur, même dans la relation au sol le Cheval peut porter. Laisser le Cheval proposer et être à l’écoute. Si quelqu’un te dit écarte toi je sens de la colère en moi et je n’ai pas envie de jouer avec toi, tu vas t’écarter. Le Cheval dit ces choses là, même les Chevaux coupés de qui ils sont parlent, expriment et pas uniquement par leur langage verbal, dans l’énergie ils s’expriment, il y a une information à recevoir. Pour être dans cadre nommé  »sécuritaire » il est essentiel de sortir de toute notion d’insécurité ou de sécurité, il y a ce qui est et il y a ce qui n’est pas.

Et ce qui est c’est la respiration , la présence au corps, et ce qui n’est pas c’est tout simplement le contrôle.

Et puis il y a des choses qui doivent avoir lieu, car elles sont inscrites ainsi, il y a des êtres humains qui se sont inscrits dans leur chemin de vie, un accident de voiture, cela fait partie de leur processus évolutif. D’autres ont choisis un accident à Cheval, et on ne peut pas lutter contre ce que l’âme à choisi, c’est pour ça que ce qui n’est pas c’est la notion de contrôle, ce qui doit arriver arrive.

Le Cheval ne cherche pas à ne pas se faire manger, le Cheval réagit simplement au moment du danger, il n’est pas en hyper vigilance, il est vigilant en chaque instant.« 

Message reçu par Jessica Cuvelier le 27/12/17 infiniment-soi.be

Si vous vous sentez concernés par les enseignements des Chevaux et que vous souhaitez contribuer à leur diffusion. Merci de partager cet article autant que possible. Si vous souhaitez en utiliser le contenu, merci d’en citer la source.

Je contribue au soutient financier du projet de La Sagesse Equine afin que celui-ci puisse prendre de l’ampleur.

Merci de rendre hommage aux Chevaux qui aident l’humanité depuis la nuit des temps dans son évolution.

Alexandra Meulemans

Communication Consciente avec les Chevaux I

J’ai l’honneur de vous partager ici la première communication consciente que nous avons eut avec le Peuple des Chevaux le 29 Décembre 2017.

Communication Consciente avec la Sagesse Equine

La parole de la conscience équine a été canalisée par ma chère amie Jessica Cuvelier:

Proposition de Jessica: ‘‘On va vraiment emmener nos présences dans leur monde, les informations seront plus fluides, plus facilement traductibles, les fréquences seront plus claires, la présence sera plus tangible ».

La conscience équine: « Les mondes spirituels regorgent d’animaux de toutes formes, d’animaux de toutes espèces. La vie de la matière n’est qu’un pan de la réalité tangible du règne animal et il n’y a pas que les espèces nommées mammifères sur terre qui y sont représentées. Toutes sortes d’animaux sont représentés dans les mondes énergétiques et spirituels, chaque être a une fonction.

L’éveil de la conscience équine permet à l’être humain de retrouver sa sagesse primordiale, de retrouver sa connexion à la terre, en intensifiant sa présence. L’homme naît sur deux jambes, le cheval pose ses pieds sur 4 jambes, ses 4 jambes lui permettent une interconnexion à la terre, essentielle à l’évolution de l’humanité. L’humain est pauvre ou plus tôt l’humain s’est appauvrit, l’humain a désacralisé son union au règle animal, il s’est coupé du monde animal , et le cheval permet de revenir à la source même de son union, de sa connexion au règne animal et au règne de la terre. Il est essentiel d’entendre que l’humain oublie qu’il est porté par sa mère terre, et par le mouvement perpétuel des sabots et le balancier que cela engendre chez l’être humain quand celui est sur notre dos, il retrouve le fait d’être porté. L’être humain oublie de célébrer sa mère, l’utérus qui l’a porté, de se fait il oublie de célébrer sa mère terre, la terre qui le porte.

Le Cheval permet d’être porté à nouveau, dans un mouvement intrinsèque d’amour. Pourtant l’être humain veut commander ce mouvement, un peu comme si l’embryon ou le foetus voulait commander la mère qui le porte et lui dire quoi faire et ou aller. La mère, si elle suit son instinct profond, sait mieux que l’enfant, et surtout le corps sait ce qu’il a à faire et il en va de même pour le règne équin.

Si l’être humain se laisse porter comme un foetus sur le dos de sa monture, et que cette monture a pu elle aussi retrouver sa connexion à elle même, à sa source, au monde spirituel équin et s’être reconnu comme un cheval, tout en étant pleinement connectée à la terre, alors chacun retrouve sa place. Et l’être humain peut grandir, être, et ce comporter comme un habitant de la terre.

Même dans les mondes spirituels, l’être humain emporte parfois avec lui la croyance que le règne animal est en dessous dans la hiérarchie. Il n’en ai rien. Et le choc est parfois virulent, car quand l’être qui quitte son corps, rencontre dans les mondes spirituels les animaux qui l’ont accompagnés, il prend conscience de la déchéance de l’humanité.

Nous sommes présents pour faire grandir et nous sommes aussi présents pour nos frères et soeurs équins, qui vivent la souffrance sur terre. Même si c’est un choix d’ incarnation, ils sont besoin de soutien énergétique, ils ont besoin de se rappeler d’où ils viennent car beaucoup l’ont oublié, tellement ils sont imprégnés par l’énergie humaine qui ferme, qui enferme, qui cloisonne, qui limite, qui étouffe, qui gangrène.

Et respirez pronfondément, jusqu’au fondement de l’utérus car c’est l’utérus qui porte. Et beaucoup trop de femmes incarnées dans un corps féminin, veulent être des hommes à cheval, hors c’est la femme qui montre une nouvelle voix, elle n’a pas a monter comme un homme, puisqu’elle recherche comme tout être humain sur sa monture le mouvement de la vie intra utérine, se laissé porter et accepter que l’autre sache mieux où il faut aller, pour grandir.

Certains représentants des mondes spirituels équin n’acceptent plus de parler aux êtres humains, ils se sont retirés dans un profond silence, car ils éprouvent de la colère de voir comment leurs frères et soeurs sont traîtés, ils éprouvent de la colère dans le fait d’offrir de l’information qui est bafouée, ils préfèrent se taire et méditer en leur coeur et leur présence pour aider leurs frères et soeurs.

Certains chevaux aussi, incarnés se détournent de l’humain, ce qui entraîne de la violence, de l’incompréhension , la mort est présente bien souvent dans ce genre de cas, ce qui enlise l’incompréhension et gangrène la relation de manière profonde. L’écart entre l’humain conscient dans la relation équine et l’humain inconscient se creuse et cet écart entraîne de la douleur, entraîne de l’incompréhension que se soit dans les mondes spirituels ou dans les mondes matériels.

Même en étant bien intentionné, vous n’êtes pas encore vibratoirement au stade d’entrer en communion total avec le monde équin, car vous êtes en expérimentation terrestre et cette expérimentation est importante, la fusion peut avoir lieu de manière aléatoire et courte dans le temps. Elle permet de ramener l’information nécessaire à une ouverture sensitive qui permet à l’ information de circuler. »

Message reçu par Jessica Cuvelier le 29/12/17 infiniment-soi.be

Si vous vous sentez concernés par les enseignements des Chevaux et que vous souhaitez contribuer à leur diffusion. Merci de partager cet article autant que possible. Si vous souhaitez en utiliser le contenu, merci d’en citer la source.

Je contribue au soutient financier du projet de La Sagesse Equine afin que celui-ci puisse prendre de l’ampleur.

Merci de rendre hommage aux Chevaux qui aident l’humanité depuis la nuit des temps dans son évolution.

Alexandra Meulemans

SHOGUN Trans-Mission

En aidant les chevaux à épurer leurs mémoires, nous nous épurons nous aussi, et ça nous nettoie…

Découvrez la suite des messages de Shogun traduits par Jessica en écoutant cette première vidéo d’une séries de partages hebdomadaires.

 

Dans cette vidéo Shogun nous parle des peintures sur le corps et de leurs signification.
Il nous explique aussi qu’il se sent vieillir…

 

Dans cette vidéo, Shogun nous parle de la politesse 😉

 

Dans cette vidéo Jessica découvre comment Luna et Shogun sont connectés. Nous parlons aussi des différents niveaux de conscience, de l’emprunte que les humains laissent sur les chevaux et d’humilité.

CAMPEAO Trans-Mission

Après la prise de conscience d’Alexandra où Campeao lui a montré dans son corps ce qu’il vivait lorsqu’il était monté en dressage vidéo ici: https://www.youtube.com/watch?v=0vBCZESSpE0, elle a décidé d’arrêter de monter à cheval pour réintégrer son corps pleinement, sans s’enraciner à travers les jambes des chevaux mais à travers ses propres jambes à elle. Dans cette vidéo, Jessica communique les messages qu’elle reçoit de Campeao pour les transmettre à Alexandra. Nous avons décidé de publier cette intime conversation, car le message que donne Campeao à Alexandra est fort et puissant. Il concerne tout le peuple animal mais également parce que beaucoup de personnes pourront se reconnaitre dans ce que vit Alexandra.

LUNA – Communication

 

dsc_8221Il y a quelques années lors d’un voyage en Grèce j’ai communiqué de manière intuitive avec ma jument Luna. Je posais des questions par écrit dans un carnet et je laissais une réponse spontanée se former. Je vous partage ici différents extraits de ces communications.

Voici les deux premières questions, les autres suivront prochainement…
Comment ressens tu notre déménagement vers la ferme ?
En octobre 2015 Luna, qui était à l’époque mon seul cheval (elle est entrée dans ma vie en février 2015), a déménagé d’une écurie privée où elle vivait partiellement en boxe, à une ferme, pour une vie en troupeau et au pré H24.
Vous découvrirez qu’elle nous partage son point de vue sur l’utilisation des fers, sujet sur lequel à l’époque je n’avais aucune connaissance, puisque j’avais décidé quelques mois plus tôt de faire ferrer ses antérieurs.
Sa réponse : Il y a une forme d’excitation et d’appréhension face à ce changement de vie. Je respire l’espace qui va m’être offert et je souhaite qu’on enlève ces fers de mes pieds, parce ce que je souhaite reprendre contact avec le sol par mes antérieurs et me reconnecter pleinement à l’énergie de la Terre.
Le fait d’être ferrée est une privation de sensations à la Terre, cela déconnecte le Cheval de son savoir ancestral, pour se laisser  »piloter » plus facilement par l’humain. Hors les 4 pieds solidement ancrés, le Cheval peut avec plus de facilité, pleinement, de par son corps, connecter l’humain au mouvement de la Terre, à la vie qui circule, il n’y a plus d’écran entre soi et l’autre, l’Homme et le Cheval peuvent redevenir pleinement sauvages et détenteurs du savoir ancestral.
Certains terre à terre parleront d’élucubration, pourtant si vous saviez comme il est difficile de marcher, privé de ses sensations tactiles.
Veux tu dire que tu souffres ?
Sa réponse : Non pas physiquement, même si d’autres chevaux à force, finissent par ressentir de réelles douleurs physiques. Chaque Cheval est différent, et je parle ici uniquement de mon ressenti.
C’est une perte de sensations, c’est comme si j’étais privée d’une possibilité de toucher le sol. Au départ j’ai trouvé ça confortable, car mes sabots trop peu habitués au sol dur, commençaient à me faire ressentir un certain inconfort sur celui – ci, mais au fil des mois qui passent, cette épaisseur supplémentaire me gène et me prive de sensations. Un peu comme si tu avais mal aux pieds et que tu enfiles des tongs, tu serais heureuse au départ de pouvoir marcher sur toute surface sans douleur, mais imagine ne plus être en mesure de les enlever. A un moment donné un manque s’installe, tu rêves de pouvoir à nouveau toucher le sol de tes pieds, quitte à souffrir lorsque tu marches sur un caillou. Et une paire de tongs collées à tes pieds pourraient en effet t’occasionner des maux de dos, car ta posture change, mais peut être que pour d’autres humains, les tongs étant relativement bien adaptées, aucune douleur particulière ne s’en suivrait. Par contre, chez tous, la privation de sensations devient au fil du temps plus ou moins long, une forme de souffrance psychologique.
Septembre 2015 – Communication réalisée par Jessica Cuvelier
Photo réalisée par Alexandra Meulemans

La Sagesse Equine Project

Ce projet est né de l’amitié entre Jessica Cuvelier et Alexandra Meulemans et de leur amour pour les chevaux. Elles ont toutes les deux un parcours très différent, mais la réunion de leurs dons, de leurs sensibilités, de leurs forces et leurs faiblesses, leur a permis d’entreprendre un fabuleux voyage au coeur même de La Sagesse Equine et elles ont pour but de vous partager ce qu’elles reçoivent.
dsc_8226

Jessica a la capacité de traduire les fréquences vibratoires en mots et en sons, à faire ce qu’on appelle du channeling. Alexandra a alors eu l’idée de proposer à son amie d’utiliser ce don pour contacter La Sagesse Equine, et transmettre ensemble leurs enseignements par divers canaux de communication.
Elles avaient déjà commencé à animer depuis 2017 des cercles de guérison en compagnie des chevaux et ont effectué un premier voyage en France en Avril 2018 pour rencontrer des personnes vivant avec des chevaux et partager ensemble cette sagesse, par des moments de méditations, de communication inter-espèce, de sons, de chants intuitifs et spontanés.
Alexandra, en plus de tous ces autres dons, a la capacité de saisir par la photographie, des moments d’une rare intensité, des moments qui racontent, des moments qui enchantent, c’est donc tout naturellement que les photos et vidéos, ont été choisies comme support privilégié pour accompagner la transmission des enseignements des chevaux.