Nos chevaux

DSC_5319Cette page à pour vocation de vous présenter nos chevaux.  Alexandra est la gardienne de Shogun et Campeao et Jessica de Luna, Desiré et Ozalée.

Campeao, Luna, Desiré et Ozalée vivent Au pré des coeurs, lieu créé par Jessica en 2016 pour répondre au mieux aux besoins de ses compagnons.

 

Les chevaux de Jessica

shogun (1)

Luna est née en 2011, elle a vécu les 4 premières années de sa vie dans une famille aimante et m’a ensuite rejoint en 2015. Elle est mon cheval miroir, je n’avais aucune connaissance quand elle est arrivée dans ma vie. J’étais pleine de peur, c’est elle qui m’a guidée vers la cohérence, prendre sa juste place, sortir du rôle du bourreau ou de la victime… Luna est comme son nom l’indique emprunte de l’énergie lunaire, elle est donc cyclique… Elle a un rapport à l’humain très tranché  »soit elle est intéressée soit elle ne l’est pas », il n’y a que très peu de demi-mesure avec elle. Sa particularité n’est pas sa douceur (même si elle sait en faire preuve parfois), mais bien sa force, sa patience et sa détermination à éclairer le chemin quand celui-ci nous semble assombrit… Luna c’est une lumière dans la nuit. Nos coeurs sont inter-reliès depuis bien avant notre rencontre physique, nous sommes unies par delà le voile l’oubli.

shogun (3)

Desiré est né en 2008, à priori il vient d’Irlande et serait arrivé en Belgique lorsqu’il avait 4 ans. Il a eu une première propriétaire à son arrivée et à ensuite été vendu dans un centre équestre. Il y est resté quelques mois avant de nous rejoindre en 2016. Il adore être proche des humains dans le silence et aime le contact physique. Sa douceur et sa grande sagesse en fond un cheval qui inspire confiance. Il a part le passé était en quelque sorte  »abusé » car il  exprime peu ses besoins et a tendance quand quelque chose ne lui convient pas à faire tout petit et à s’enfermer dans sa coquille… Avec Desiré il faut savoir tendre l’oreille, se montrer doux, patient et  sûr de soi pour qu’il ose nous laisser entrevoir le cheval de feu qui vit en lui, le cheval qui aime jouer, découvrir, sentir, etc. Il m’a permis de guérir tellement de parties blessées et a déjà accompagné de nombreuses personnes dans la libération de blessures de leur passé. Sur le dos de Desiré tu peux te laisser porter il t’insufflera sa capacité de résilience et de guérison. Desiré vit une relation privilégiée avec ma fille Shaymaa qui aime beaucoup s’en occuper, il lui permet de grandir et d’apprendre à écouter sa petite voix intérieure.

shogun (2)

Ozalée est née en 2017, cette jeune pouliche a rejoint le troupeau à l’âge de 7 mois. Elle est née dans un élevage en France, très respectueux des besoins fondamentaux des équidés. Comme son nom l’indique ‘ose aller’ est une battante, qui n’a pas froid aux yeux et qui croque la vie à pleine dent. Elle est très sûre d’elle et n’a pas peur de marcher l’air de rien sur nos pieds, si on manque de présence et de cohérence. Elle n’a pas de filtre ‘ce qui est’ est exprimé dans l’instant. Pour Ozalée quand on veut on peut… Il n’a pas été simple pour moi de l’accueillir, car dans ma tête je ne voulais pas de troisième cheval. Pourtant elle a su se faire persuasive et insistante et n’a jamais douté qu’elle rejoindrait le troupeau. Enfant j’ai toujours rêvé d’avoir un cheval à moi, et j’imaginais dans mes rêves un poulain pour pouvoir le voir grandir et lui apprendre les choses depuis son tout début, avant qu’il n’ait été abîmé par l’humain… Pourtant à l’époque où elle est arrivée, je ne me sentais pas  »digne » de m’occuper d’un poulain, je pensais ne pas avoir les compétences. Mais Ozalée m’a enseigné que la seule compétence dont on a besoin pour grandir c’est savoir aimer tout en marchant vers notre destinée. Ozalée vit une relation privilégiée avec ma soeur Clara qui est en quelque sorte sa marraine. Clara n’avait jamais vraiment manipulé de cheval avant Ozalée, elles apprennent donc ensemble à grandir dans le respect d’elle même et de  »leur troupeau ». Et prennent cours régulièrement ensemble.

 

Les chevaux d’Alexandra

shogun (1)

J’ai reçu Shogun de mes parents à 17ans, le jour de son 4ème anniversaire le 02 Juin. Lorsque je l’ai vu pour la première fois j’ai été fascinée par sa personnalité de cheval sauvage et in-dressable. Il me rappelait le film “l’étalon noir” à se cabrer dès qu’on ouvrait la porte de son boxe. Avec son caractère bien trempé, il en a effrayé plus d’un et il a une facilité incroyable pour faire sortir la colère des hommes qui essaient de le dominer.
Shogun n’est pas un cheval qui se laisse dominer. C’est un guerrier et il est là pour rappeler aux êtres humains d’où ils viennent. Il les remet dans le chemin de l’humilité et les aide à se centrer. Avec Shogun rien n’est jamais acquis. Aucune connaissance, ni aucune croyance. Il mettra au défi toute personne qui n’écoute pas la voie de son coeur avec rigueur et fermeté.
Si on veut l’approcher, il est nécessaire de se laisser guider par ses enseignements. C’est un guide, un enseignant, un maître, un guérisseur. Il nous permet d’aller à l’essentiel en un instant. Et il nous permet de vider nos poubelles et laver notre linge sale. Il nous fait explorer notre puissance intensément par un chemin profond d’humilité.
C’est lui qui m’a guidée vers mon potentiel de guérisseuse, c’est lui qui m’ouvre la voie.
Je suis heureuse de l’avoir à mes côtés même si ce n’est pas un chemin facile, c’est avec lui que j’apprends le plus. Et c’est sur son dos que je me souviens la femme puissante que je suis.
.

shogun (2)

J’ai acheté Campeao à Lousada, près de Porto au Portugal. Il avait 3,5 ans. En fait, je cherchais un cheval dressé pour faire du spectacle équestre… Il était dans cette écurie où on me montrait plein de magnifiques chevaux lusitaniens qui auraient été parfait pour ce que je cherchais. Sauf quand je ai vu Campeao, mon coeur s’est emballé, j’ai commencé à voir des couleurs vives tout autour de lui, je voyais son Aura. Je le voyais immense, d’une beauté incroyable. Et cette fougue qu’il émanait, cette joie, cette légèreté, cette sensibilité m’ont profondément touchée. Lui, qui n’était absolument pas dressé.
Je pensais quand même le dresser pour en faire un cheval de spectacle qui m’accompagnerait sur scène, mais malgré son côté show, il m’a ouvert à une toute autre voie. Depuis qu’il est entré dans ma vie, tout à considérablement changé. Mes perceptions se sont affinées et ma conscience s’est ouverte.
C’est un cheval guérisseur, mon cheminement à complètement changé à son contact, il m’a fallu des années pour m’en rendre compte. Car l’air de rien, il a ce don incroyable de faire se déployer les ailes aux êtres humains autant qu’il peut nous enraciner dans la Terre.
De par sa seule présence, il est capable d’ouvrir les coeurs, de faire ressentir l’amour qui vit en nous. Ce cheval aujourd’hui accompagne véritablement des êtres humains à s’épanouir et à ouvrir leurs conscience à quelque chose de divin.
Une rencontre avec lui dans la douceur et la bienveillance a touché et a même été jusqu’à bouleverser les personnes qu’il a accompagné.
Gratitude à la vie d’avoir mis un tel cheval sur ma route! Je me sens si honorée et bénie et je chemine quotidiennement pour être cohérente et à la hauteur de l’amour que je reçois de ce merveilleux cheval.