Communication Consciente avec les Chevaux II

Je vous partage la suite de la communication consciente avec le Peuple des Chevaux que nous avons faite avec Jessica Cuvelier le 29 Décembre 2017. Donc pour rappel, c’est à travers son canal que les réponses de la conscience équine nous parviennent, et c’est moi (Alexandra) qui pose les questions:

« La conscience des Chevaux à travers Jessica : Avez vous des questions concrètes à nous poser auxquelles nous pourrons pour ceux qui sont disposer à le faire, répondre?

Alexandra : Que pouvons-nous, nous autres êtres humains mettre concrètement en place dans la matière ?

La conscience des Chevaux : Laisser les gens rencontrer les Chevaux en dehors de toute pratique équestre est une porte qui mène à une réunification. La pratique équestre a une beauté, mais aujourd’hui elle n’est plus la seule et unique porte d’accès, que du contraire. Pour que la paix puisse exister, il est essentiel que tout être humain qui sent en son coeur l’appel de rencontrer le monde équin, puisse le faire, d’une manière simple et ouverte.

Il est essentiel aussi de libérer les Chevaux de leurs prisons. Et, leurs prisons ne sont pas toujours ce que vous croyez, il ne s’agit pas seulement d’ouvrir la porte d’un boxe. La prison est mentale, la prison est dans l’apprentissage. Même dans toute les formes d’apprentissage issues du milieux scientifique, le cheval souffre; car il est utilisé comme un objet qui ne sait pas et qui doit apprendre. Mais il n’y a rien à apprendre! Le Cheval n’a rien à apprendre, le Cheval ne fait que donner et transmettre son savoir. Quand vous pensez apprendre quelque chose à l’un de nos semblables, vous vous trompez. Vous pouvez jouer, vous pouvez vous amuser, mais il n’y a pas de réel apprentissage. L’apprentissage c’est la présence de l ‘ animal que nous sommes dans la vie humaine, c’est toujours le Cheval qui apprend à l’humain.

Il y a des humains qui accompagnent et guérissent des Chevaux qui dans leur corps de matière ont été coupé de leur instinct et de qui ils sont. C’est seulement dans ce sens là qu’on pourrait parler d’apprentissage, mais ce ne sont pas des apprentissages; Ce sont plutôt des espaces de guérison. Et ces espaces de guérison peuvent avoir lieu dans ce sens là. Car ces Chevaux sont blessés, Ces chevaux ont oublié, ces Chevaux ne savent plus d’où ils viennent ni qui ils sont, ils ont été lobotomisé, il n’y pas d’autre terme!

Ouvrir les portes à ce que chaque être humain qui le souhaite, puisse être enseigné par le savoir du Cheval. Et surtout intensifiez votre communication au règne animal et donc au règne équin. Parler réellement comme à l’un de vos semblables , non pas en considérant le Cheval comme un humain, mais simplement en considérant le Cheval comme un être vivant.

Et respirez, le souffle et la respiration son la clef et la décontraction musculaire ; devenez les gardiens que vous êtes censés être, ne soyez pas des geôliers.

La conscience des Chevaux : Souhaites tu des précisions ?

Alexandra : Oui

La conscience des Chevaux : Que souhaites tu comme précisions ?

Alexandra : Comment interagir avec les Chevaux en évitant un accident, mais en restant tout autant à leur écoute, et sans vouloir les dresser mais pourtant en jouant sur un terrain commun?

La conscience des Chevaux : Il n’y a qu’une réponse à cette question, il faut être et non faire.

Il n’y a qu’à travers la présence dans le corps que l’être humain peut entrer en connexion profonde avec le monde animal quel qu’il soit. Celui qui est présent à son corps n’aura pas d’accident, car il saura avant que cela ait lieu, que cela risque d’avoir lieu et s’écartera.

Il n’y a que la présence à son corps. Intensifier la présence à son corps.

Etre dans l’être et oublier le faire, laisser le Cheval proposer, qu’il puisse retrouver sa nature profonde de porteur, même dans la relation au sol le Cheval peut porter. Laisser le Cheval proposer et être à l’écoute. Si quelqu’un te dit écarte toi je sens de la colère en moi et je n’ai pas envie de jouer avec toi, tu vas t’écarter. Le Cheval dit ces choses là, même les Chevaux coupés de qui ils sont parlent, expriment et pas uniquement par leur langage verbal, dans l’énergie ils s’expriment, il y a une information à recevoir. Pour être dans cadre nommé  »sécuritaire » il est essentiel de sortir de toute notion d’insécurité ou de sécurité, il y a ce qui est et il y a ce qui n’est pas.

Et ce qui est c’est la respiration , la présence au corps, et ce qui n’est pas c’est tout simplement le contrôle.

Et puis il y a des choses qui doivent avoir lieu, car elles sont inscrites ainsi, il y a des êtres humains qui se sont inscrits dans leur chemin de vie, un accident de voiture, cela fait partie de leur processus évolutif. D’autres ont choisis un accident à Cheval, et on ne peut pas lutter contre ce que l’âme à choisi, c’est pour ça que ce qui n’est pas c’est la notion de contrôle, ce qui doit arriver arrive.

Le Cheval ne cherche pas à ne pas se faire manger, le Cheval réagit simplement au moment du danger, il n’est pas en hyper vigilance, il est vigilant en chaque instant.« 

Si vous vous sentez concernés par les enseignements des Chevaux et que vous souhaitez contribuer à leur diffusion. Merci de partager cet article autant que possible.

Je contribue au soutient financier du projet de La Sagesse Equine afin que celui-ci puisse prendre de l’ampleur.

Merci de rendre hommage aux Chevaux qui aident l’humanité depuis la nuit des temps dans son évolution.

Alexandra Meulemans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s